3 Astuces pour améliorer vos dessins en perspective

Maîtriser la perspective en dessin est quasiment indispensable.

Elle permet de situer des objets ou des personnages les uns par rapport aux autres, mais également de représenter dans le même temps des éléments de tailles très différentes dans le même cadre.

Globalement, l’approche de la profondeur dans l’enseignement des arts commence par l’explication de la perspective à un point de fuite, puis deux points de fuite, puis trois.

La perspective permet de dessiner des objets en volume à l’aide d’une technique géométrique. Il y a énormément de cours à ce sujet disponible sur internet. À titre personnel, je vous conseille d’acheter le livre “How to Draw” de Scott Robertson qui est la référence, vous n’aurez pas besoin d’autre source pour comprendre comment construire une perspective.

Je ne vais donc pas vous expliquer une fois de plus les règles de construction en perspective… Mais comment renforcer vos effets de profondeur avec des astuces simples de composition.

Les problèmes des débutants avec la perspective.

Voyons déjà les défauts de la méthode géométrique appliqués strictement par un dessinateur débutant.

Disons qu’il a pour unique compétence les règles élémentaires de la perspective qui lui seront enseignées rapidement.

Voici le type d’image que le dessinateur débutant produira si nous lui demandons de dessiner le croquis d’un intérieur :

perspective 1

Ceci n’est pas beau.

L’image est irréelle… Froide… Neutre…

Dans un premier temps, la perspective transforme invariablement les dessinateurs débutants en bons petits robots : des machines à construire des images à la façon de circuit imprimé…

Allez faire rêver les gens avec ce type d’images : bon courage. (J’ai volontairement accentué les transformations ce qui est également une erreur très courante chez les débutant complets.)

Voici comment je dessine le croquis d’un intérieur plus crédible sans tracer de point de fuite.

perspective sans point de fuite

Voici une pièce plus vivante !

Il y a quelques erreurs de perspective à corriger pour l’illustration définitive, mais on imagine mieux une scène se dérouler dans ce type d’intérieur et… En réalité, j’ai mis bien moins de temps à la dessiner !

Si vous devez réaliser une illustration avec des éléments en perspective, je recommande plutôt de commencer par réaliser un croquis sans utiliser la technique de la perspective puis de la corriger en traçant votre lignes d’horizon et vos lignes de fuite plutôt que de faire l’inverse et aboutir à un résultat beaucoup plus froid.

3 astuces complémentaires pour renforcer l’effet de profondeur simplement !

Vous pouvez utiliser ces astuces et les appliquer dans vos dessins en perspective pour ajouter de la crédibilité à votre univers. Ou alors, construire des images dans un style moins réaliste mais cohérent sans même utiliser de perspective à point de fuite.

Voici les “jouets” qui me serviront pour ma démonstration : une pomme, un homme et une maison.

Je n’ai pas choisi mes “jouets” au hasard, nous connaissons tous précisément la taille que sont sensé avoir ces objets les uns par rapport aux autres.

pomme homme maison

Voyons comment nous pouvons jouer avec l’échelle de ses objets et suggérer des distances entre eux.

Vous pouvez copier ce fichier à fond transparent et reproduire mes exercices avec un logiciel de traitement d’image comme Gimp qui est gratuit (j’utilise photoshop). Mais vous pouvez tous aussi bien appliquer directement ces astuces en collage ou en dessin avec vos propres “jouets”.

1) Les superpositions

La meilleure façon de montrer qu’un objet se situe devant un autre est de les superposer dans l’image. Difficile de faire plus efficace. Perspective superpopsition 1

Voici comment je représente une pomme, devant un homme, devant une maison, sans modifier la taille de mes éléments, grâce à leur superposition.

Perspective superpopsition 2

Et voici comment je représente une maison, devant un homme, devant une pomme toujours grâce à leur superposition.

2) Le contraste

L’atmosphère terrestre n’est pas parfaitement transparente. (Oh mon dieu !?)

Plus nous observons un objet lointain, plus il se fond dans l’atmosphère. On appelle ce phénomène la perspective atmosphérique. Elle permet d’ajouter énormément de profondeur dans nos décors.

Le principe est un peu plus complexe, mais pour commencer, vous pouvez établir qu’un objet lointain est moins contrasté qu’un objet proche.

 

Perspective atmosphérique 1

Je représente ici une pomme, devant un homme, devant une maison, sans modifier la taille de mes éléments, grâce à des différences de contraste.

Perspective atmosphérique 2

Et voici une maison, devant un homme, devant une pomme toujours grâce à des différences de contraste.

3) Les transformations

Il y a une chose importante à comprendre pour représenter plus précisément vos effets de profondeur. Les transformations liées à la perspective des objets les plus proches sont plus importantes que les transformations des objets lointains.

Pour vous en convaincre et comprendre le principe, je vous propose une expérience :

Tendez une main la plus éloignée possible de vos yeux et regardez votre autre main très proche de vous dans le même temps. La main de devant sera quatre à cinq fois plus grande.

Maintenant considérez la différence de taille entre deux personnages aussi grands, l’un à 20 mètres de vous et l’autre à 22 mètres. Il n’y aura guère qu’une tête de différence alors que l’espace séparant les deux personnages est bien plus important que celui séparant vos mains.

Vous pouvez vous servir de motifs répétitifs dans vos images pour représenter la perspective simplement en modifiant leur taille avec ce principe simple. Les poteaux électriques sont l’exemple qui vient en tête immédiatement, mais vous pouvez aussi utiliser des arbres, et pourquoi pas des personnages humains et tous types d’objets.

Perspective profondeur

Voici comment j’ai représenté ce concept en répétant des pommes avec des transformations de moins en moins importantes selon leur emplacement en profondeur.

Une fois que vous avez acquis tous ces concepts, amusez-vous avec et libérez votre créativité !

Composition perspective

J’ai très rapidement créé une scène avec une pomme de la taille d’une montagne et une toute petite maison en premier plan.

Vous pouvez à coup sûr faire beaucoup mieux en prenant plus de temps, en dessinant des personnages et des maisons différentes par exemple !

Regardez à nouveau mon croquis d’intérieur et voyez comme j’ai utilisé les superpositions et les transformations sur les livres et les tasses, mais également les motifs du tapis pour renforcer l’idée de profondeur dans l’image. Ses astuces sont au cœur de ma réflexion lorsque je compose une image.

perspective 2

Toutes ses méthodes peuvent être appliquées avec la technique du collage. Elles sont très utilisées dans le dessin animé “south park” par exemple.

Voici comment je les ai utilisées dans mon illustration de la fable de la fontaine “Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe” dans le cadre de mon défi d’illustration

le loup plaidant contre le renard par-devant le singe

 

Amusez-vous et à utiliser ces astuces au service de vos créations et postez-moi un lien vers vos créations en commentaire !

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêté d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

A bientôt sur dessineretecrire.com !

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  

5 commentaires sur “3 Astuces pour améliorer vos dessins en perspective

  1. Superbement bien présenté 🙂
    Il est très vrai que ces techniques permettent de bon rendu de perspective mais personnellement je n’aime pas trop l’effet de perspective atmosphérique car elle n’est pas réaliste (je parle en règle général et non pas des exemples proposés ) car comme dirait Leonard de Vinci “on peint les montagnes grises car elles sont grises, mais nous les voyons au loin bleue, alors je les peint en bleu”. Pour paraphraser, on doit representer les choses tel qu’elles nous paraissent et non pas tel qu’elles sont, car une oeuvre réaliste se veut ainsi pour la propriété de nous faire croire a notre réalité, celle que l’on perçoit et non celle qui ” est”.
    Néanmoins, je suis entièrement d’accord avec tout le reste de votre article et j’apprécie le travail mené sur l’illustration de la fable. Je n’aurais peut être pas choisis cette dernière pour ce style (enfin si j’avais eu du tallent en dessin) mais c’est très bien réalisé, je me demandait d’ailleurs si vous comptiez mettre en place un espèce de recueil de d’illustrations vis a vis des fables une fois plus avancé sur votre travail ?

    1. Merci Adam ^^. En réalité, Léonard de Vinci peint les montagnes bleues à cause de la perspective atmosphérique qui dans la plupart des ambiances colorées teinte les objets lointains en bleu en même temps qu’il les désature. Je n’ai pas voulu complexifier pour cette fois-ci, je referai peut-être un article entier sur la perspective atmosphérique :). Merci pour le commentaire en tous cas! Pour le choix technique de la fable, j’ai surtout utilisé le papier découpé pour mettre en opposition deux silhouettes identiques (découpées sur le même patron). Je pense que ça a un sens narratif dans ce cas-ci :).
      Et oui! Je mettrai en place un recueil ! C’est sûr et certain. Je ne sais pas encore quand, j’ai beaucoup de travail en ce moment….
      Merci Adam comme toujours, super commentaire ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *