Comment bien scanner un encrage ?

Scanner un encrage est à priori une tâche facile. C’est tout à fait le cas en réalité ! Mais comme beaucoup de dessinateurs débutants, vous avez probablement été très déçu de la qualité de votre premier encrage une fois scanné sur votre ordinateur !

En général, lorsqu’on a scanné un encrage pour la première fois, on obtient ce type de résultat assez déroutant :

L’encrage de mon illustration de la fable ” Le Coq et le Renard” scannée avec de mauvais réglages.

Scanner un encrage avec de mauvaises options ne permet pas d’obtenir des noirs homogènes et profonds. Les zones noires laissent apparaitre tous les coups de pinceau ou de feutres, c’est très déstabilisant pour la plupart des illustrateurs ou dessinateurs de bd, manga et comics débutants. En général ils en concluent que leur encrage n’est pas suffisamment propre au papier…

Si vous êtes dans cette situation, voici le type d’option que vous devez avoir choisi sur votre logiciel de numérisation :

Vous pouvez utiliser ce type d’options pour scanner des photos ou des peintures, mais pas pour un encrage en noir et blanc !

La méthode à suivre pour scanner un encrage en noir et blanc :

Voilà le type de résultat qu’on veut obtenir lorsqu’on a scanné son encrage :

Les zones en noir sont toutes “très noir”, on ne voit pas les coups de pinceau . Les blancs sont également tous “bien blanc”, il n’y a aucune zone grisée. L’encrage est propre.

Voici les options qu’il faut avoir sélectionnées dans son logiciel de numérisation pour obtenir ce résultat :

Il faut sélectionner l’option “noir et blanc” ainsi l’image utilisera uniquement du noir et du blanc et pas de gris ou de couleur. Cela permet d’avoir de beaux aplats noirs réguliers.

Vous pouvez utiliser les types de fichiers “BMP” ou “Tiff” qui sont des types de fichiers non destructifs. Ainsi le format d’image ne va pas compresser votre image.

Il faut augmenter la résolution de l’image au maximum. Une résolution d’image élevée permet d’avoir une image contenant un beaucoup plus grand nombre de pixels. Les traits très fins seront bien restitués. Si vous n’augmentez par la résolution de l’image, les traits très fins disparaitront ou alors ils seront beaucoup plus épais que sur votre encrage au papier.

Si vous n’augmentez pas considérablement la résolution, les pixels seront apparents, car sur de plus basses résolutions les traits fins sont rendus  avec de petits pixels grisés sur les bords des tracés pour simuler le lissage.

Une fois les options réglées correctement, numérisez votre document. Et voilà !

 

Pour obtenir un joli résultat, il faut tout de même que votre encrage soit très propre au papier. Pour apprendre à encrer correctement je vous conseille de jeter un oeil à mon article sur l’encrage (cliquez ici)

 

Prépararez un encrage scanné à la coloration :

Comme vous l’avez sans doute remarqué sur mon document papier, j’ai tracé des repères ( les traits à chaque coin de l’image). Ils me servent à délimiter mon format définitif, mais je continue mon encrage en dehors de ce format, de ce fait une fois recadré dans mon logiciel de traitement d’image, les bords sont tous nets.

Dans Photoshop, pour recadrer mon document, je commence à placer des repères numériques (les traits turquoise) et cliquant glissant des règles jusqu’à mes repères tracés sur l’image. Il faut avoir affiché les règles dans les options de Photoshop. Faites bien attention à avoir l’option “magnétisme” de cochée pour faciliter l’accroche du cadre de “recadrage” en utilisant l’outil mis en avant sur mon image.

Enregistrer votre document sans autre modification sur votre ordinateur.

Ouvrez un nouveau document dans Photoshop et cliquez-glissez le fichier de votre encrage numérisé dans Photoshop depuis son emplacement dans vos dossiers. Ainsi le fichier est importé sous forme d’objet dynamique.

Vous pouvez modifier votre encrage en double cliquant sur son calque. Pour modifier votre fichier d’encrage, n’utiliser que l’outil “crayon” en cliquant longuement sur l’outil pinceau puis en sélectionnant l’icône du crayon et n’utiliser que du blanc pur ou du noir pur.

Faites bien attention d’avoir sélectionné le calque de votre encrage dans les panneaux des calques et sélectionnez le mode “produit” (ou multiply si vous avez un logiciel en anglais).

Et voilà, votre document est préparé pour la colorisation !

Deux astuces pour colorer vos images plus rapidement :

La coloration de mon illustration n’est pas sa force, j’ai plutôt misé sur l’encrage comme peux le faire Mike Mignola, l’artiste dont je me suis inspiré pour le traitement graphique de cette illustration ( à part sur certaines de ses aquarelles). Je ne vais pas vous faire un cours détaillé sur une méthode de coloration complexe, car l’image et son rendu ne s’y prêtent pas du tout. Cependant, je vais vous donner deux astuces qui vous faciliteront la tâche pour colorer beaucoup plus vite et notamment si vous avez des planches de bd à colorer.

Utilisez les bibliothèques de Creative cloud !

Un nouvel outil génial de la suite “adobe CC” ! Vous n’y avez pas accès si vous avez un logiciel ancien ou si vous avez un logiciel cracké… Grâce au panneau “Bibliothèques” de la suite adobe, vous pouvez facilement créer des palettes de couleur en ajoutant des couleurs, mais également ajouter des formes de pinceaux et des éléments vectoriels.

L’intérêt est moins important sur une illustration indépendante, mais si vous réalisez des séries d’illustrations ou que vous êtes coloriste de bd par exemple, vous pouvez créer plusieurs bibliothèques pour classer des ambiances colorées et classer un nombre limité de formes de pinceau qui vous serviront sur vos illustrations.

Ces bibliothèques vont vous faire gagner un temps fou, car vous allez pouvoir vous débarrasser de la quasi-totalité des autres panneaux de Photoshop. Une fois votre bibliothèque préparée avec soin, vous ne perdrez plus de temps dans les choix de couleurs, mais également de forme de pinceaux ! Pourquoi ne pas vectoriser une signature ou le logo d’un projet et les placer dans votre bibliothèque ?

Créez un fond coloré !

Le fond coloré va vous permettre de placer vos couleurs beaucoup plus harmonieusement sur vos illustrations, et colorations en général. Le travail des couleurs, comme le travail du dessin fonctionne énormément par la comparaison.

C’est en confrontant deux couleurs qu’on s’aperçoit si elles vont bien ensemble.

Un fond coloré sur votre image donne une bonne base à votre coloration. Cela va vous permettre d’éviter d’utiliser des couleurs “kitch” (traduction de : couleurs d’ambiances différentes ).

Pour créer un fond très vite, sélectionné une couleur et placé un nouveau calque en dessous de votre calque d’encrage dans le panneau des calques. Remplissez ce calque de la couleur choisie en faisant le raccourci clavier MAJ + F5.

Voici mon image avec une coloration très rapide. La palette des couleurs est inspirée du travail de Mike Mignola. Mon choix de forme de pinceau (un peu “gouache”) fait référence à certaines des illustrations de son artbook sur Hellboy :

 

En bonus voici la vidéo accélérée de l’encrage :

 

Pour être les premiers informés lorsqu’une de mes vidéos sort : abonnez-vous à ma chaine sur YouTube !

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêtés d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  

5 commentaires sur “Comment bien scanner un encrage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.