Du traditionnel au numérique !

Je vous propose un pas-à-pas magique ! Nous allons transformer un dessin encré et ombré au feutre en illustration numérique colorée !

Avec cette technique, vous allez pouvoir conserver les effets de matière des techniques dites “traditionnelles” dans une illustration finalisée sur Photoshop.

J’ai réalisé un dessin encré avec un feutre noir indélébile et un feutre à eau bleue ( on le trouve dans tous les supermarchés pour trois fois rien). J’ai dilué mes ombres avec un pinceau et de l’eau pour ajouter des zones “floues”.

Voici mon dessin de base :

Pour suivre mon pas-à-pas, vous pouvez réutiliser cette image et suivre toutes les étapes, mais je vous encourage à créer votre propre dessin ! Vous pouvez évidemment utiliser un feutre comme moi ou d’autres techniques comme l’aquarelle, la gouache, l’acrylique, les encres… bref absolument toutes les techniques ! La seule condition est de n’utiliser qu’une seule couleur et de préférence un rouge, un bleu ou un jaune/orangé toujours très saturer (c’est à dire vif).

Comment suivre ce pas-à-pas :

Je vous présente toutes les étapes qui mènent à la transformation d’un dessin traditionnel en dessin numérique.

Retenez avant tout la logique du procédé.

Avec des images différentes, vous devrez faire des essais de réglage différent des miens. Cependant, les étapes seront identiques.

Dans ce pas-à-pas je vais utiliser de nombreux aspects techniques du logiciel “Photoshop”. En vous exerçant à modifier ces paramètres, vous allez pouvoir comprendre les mécanismes du logiciel. Vous pourrez inventer des façons personnelles d’utiliser l’outil numérique!

Chaque aspect “technique” est écrit en gras et en italique dans cet article. Si vous ne comprenez pas l’outil par mon exemple ou que vous ne le trouvez pas dans l’interface de Photoshop : référez-vous au guide de Photoshop et tapez le mot clé dans la barre de recherche.

C’est en étant “actif” dans la compréhension de ce pas-à-pas que vous allez développer votre créativité et vos compétence sur l’outil numérique. Si vous ne faites que suivre et appliquer sans comprendre vous n’allez acquérir aucune compétence réelle ! Si vous comprenez chaque étape, vous obtiendrez les bagages nécessaires pour créer des images professionnelles dans une large palette de styles au numérique. (Gardez tout de même en tête qu’il faut en priorité obtenir un bon niveau de dessin quoiqu’il arrive… )

C’est parti !

Étape 1 : Séparez l’encrage des ombres.

Pour commencer, je vais séparer mon encrage (les traits réalisés au feutre noir) et l’isoler du reste du dessin. Avec ce procédé, je vais pouvoir travailler très librement les couleurs de mes ombres et également colorer mon encrage. La méthode que j’utilise pour isoler mon encrage va également m’aider à récupérer des sélections très propres de mon dessin, je pourrais ainsi le copier/coller sur n’importe quel fond.

 

Avant toute chose : Conservez un double de votre fichier de départ dans un dossier de votre ordinateur !

 

J’ouvre mon image dans le logiciel “Photoshop”. Avec l’outil “courbe” que j’applique avec un “calque de réglage”, je modifie mon dessin pour obtenir des noirs profonds qui se différencient au maximum de la couleur de mes ombres au feutre.

 

Je crée un nouveau calque vierge dans votre “panneau des calques”.

Ensuite, je fais une sélection par “plage de couleurs” et je clique sur une zone noire sur mon image avec la pipette. (n’oubliez pas de tester différentes valeurs de “tolérance” pour obtenir le meilleur résultat possible pour votre image). Si la sélection n’est pas propre, vous pouvez modifier la “courbe” de votre “calque de réglage” et recommencer votre sélection.

 

Je remplis ma sélection avec du noir sur mon nouveau calque ( pour remplir, utilisez le raccourci clavier maj+F5)

 

Je place un calque rempli en blanc sous le calque de mon encrage isolé dans le panneau des calques”. 

Dans le “panneau des calques”, j’aplatis mon image. J’obtiens un calque unique contenant mon encrage sur un fond blanc.

 

Je transforme le “mode de couleur” de mon image. D’abord en “niveau de gris” (image>mode>niveau de gris) puis en “Bitmap”. Il faut utiliser une résolution de sortie élevée (lisez mon article “comment scanner un encrage” pour comprendre pourquoi utiliser une résolution élevée pour une conversion en Bitman noir et blanc).

 

Voici l’encrage obtenu. L’image ne contient que du blanc pur ou du noir pur. Le rendu est légèrement altéré par la capacité de rendu de Photoshop. Si votre encrage est trop “sale”, revenez sur les étapes précédentes en testant d’autres réglages. Si vous voulez retoucher quelques détails (supprimer des traces noires, réencrer des zones, etc.) utilisez l’outil “crayon” avec du blanc ou du noir.

L’intérêt de cette étape est que je vais pouvoir très facilement détourer mes personnages de leurs fonds de façon très nette. Si vous ne passez pas par cette étape, vous obtiendrez un petit liseré grisâtre très laid en plaçant votre image sur un fond coloré.

Maintenant, n’oubliez pas d’enregistrer votre encrage dans un fichier à part ! Fermez l’image de l’encrage.

Étape 2 Transformer les ombres dessinées au feutre en sélection.

J’ouvre une nouvelle fois mon image de départ. Je change son “mode de couleur” pour du “CMJN”, mais cette étape est facultative en fonction de votre choix de couleur ! Dans un premier temps, faites votre test sur la suite du pas-à-pas avec un mode de couleur “RVB” puis essayez avec du “CMJN” si vos tests ne sont pas concluants. Le changement de mode change les couleurs de l’image.

Je sélectionne la couche “Cyan” dans le “panneau des couches”. Encore une fois : faites des tests. Il faut que les zones ombrées de votre image soient le plus foncées possible sur le rendu.

 

Je “duplique” ma couche cyan et j’intervertis les couleurs de ma copie en utilisant le raccourci clavier “CTRL+I”. Ensuite, je crée une sélection de toutes les zones claires de ma couche en restant appuyé sur la touche “CTRL” et en cliquant sur ma couche (“Cyan copie”).

Grâce à cette sélection, je vais pouvoir conserver les effets de matières de mon feutre ! 

 

Je remplis ma sélection avec la couleur de mes ombres sur un calque vierge et je supprime tous les autres calques excepté mon arrière-plan blanc. J’applique un “mode produit” à mon calque.

 

Étape 3 Réassembler l’encrage et les ombres.

Je fais un cliquer-glisser de mon fichier d’encrage à l’intérieur de ma fenêtre “Photoshop” pour l’intégré dans le “panneau des calques” sous forme d’“objet dynamique”.

 

Je crée une sélection par “plage de couleur” et je sélectionne le noir. Je crée un “masque” (si vous n’êtes pas familier, je vous conseille de vous pencher sur cette option dans le “guide de Photoshop” ) !

Étape 4 : Colorez votre image

C’est enfin la partie créative !! OUF !

J’ajoute un calque pour placer mes couleurs sous mes autres calques. Je fais principalement des aplats. Libre à vous d’essayer d’utiliser des motifs, dégradés et effets de matières et d’expérimenter au maximum le logiciel ! L’intégration de l’encrage parait un peu “sale” c’est normal, c’est une limitation technique de Photoshop, mais le problème sera réglé en fusionnant les calques.

Étapes 5 : Coloré votre encrage

Je place un calque au-dessus de mon calque d’encrage. En restant appuyé sur la touche “ALT” et en cliquant entre les deux calques : je crée un lien entre mes calques. Avec cette astuce, toutes mes couleurs s’appliqueront sur mon encrage sans dépasser.

Ensuite je fusionne tous mes calques (excepté l’arrière-plan !)

Et voilà !

Voici l’illustration définitive de la fable “Le lièvre et la tortue” de Jean de la fontaine que j’ai réalisé dans le cadre de mon défi personnel (rappelez-vous !). J’ai finalisé en appliquant un petit contour et une ombre portée au calque issu de la fusion pour créer un petit effet “stickers” dans l’esprit de mon rendu.

Si vous avez compris l’ensemble des termes en gras et en italique en utilisant le guide de Photoshop. Vous avez déjà obtenu des bases très solides du logiciel ! Bravo !

Et voilà ! C’est un article plutôt technique, n’hésitez pas à le relire. J’ai bien conscience qu’il est beaucoup plus difficile à appliquer qu’un “tuto” classique… Comme je m’adresse en priorité à des lecteurs passionnés et créatifs j’ai bon espoir que le contenu vous plaise et vous permettent de faire évoluer votre approche de Photoshop dans des directions que je n’ai pas anticipé !

Postez vos questions en commentaires ! On se retrouve vite sur dessiner et écrire !

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêtés d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  

2 commentaires sur “Du traditionnel au numérique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.