Introduction à la création d’un personnage pas à pas

Comme beaucoup, j’ai pendant longtemps basé la création de mes personnages à l’application pure et simple de l’anatomie et en les habillant de mémoire. Inéluctablement,  je débouchais sur des personnages pauvres et impersonnels. C’est la meilleure méthode pour aboutir au vide !

Je me suis convaincu, essais après essais, que la meilleure manière d’aboutir à des personnages plus personnels est, comme souvent, de beaucoup les travailler en amont, mais également de se documenter.

1) Documentez-vous et travaillez au-delà de ce qui est montré :

Deux conseils qui reviendront sans cesse sur ce blog et qui seront à la base de votre évolution artistique et permettrons l’éclosion de votre style propre en même temps qu’ils affirmeront votre perception du monde.

2) Documentez-vous et travaillez au-delà de ce qui est montré :

Parce qu’il est important de passer plus de temps pour aboutir que de perdre du temps pressé.

3) Documentez-vous et travaillez au-delà de ce qui est montré :

Parce qu’en revenant sans cesse aux bases, nous finissons par les intégrer.

Je vais vous décrire un processus classique pour aboutir à un personnage expressif en mouvement. J’ai volontairement dessiné dans un style très simple afin que l’exemple soit accessible au plus grand nombre et que vous puissiez vous motiver à passer à l’action le plus rapidement possible pour dessiner vos personnages et les mettre en mouvement.

Mon objectif est avant tout de vous permettre de créer et d’appliquer des méthodes qui vous permettront réellement d’évoluer !

Vous préférez les vidéos ? Voici le processus étapes par étapes en vidéo :

Commençons :

1) Pour créer un personnage intéressant, il est primordial de le « comprendre » du mieux qu’on puisse le ressentir. Il s’agit donc de connaître la personnalité de votre personnage. Est-il austère, hautain, bon vivant, sarcastique, idiot ? Bref, qu’elle est son tempérament ?

Dans le cadre de mon défi d’illustration des fables de La Fontaine, j’ai décidé d’adapter le personnage de « Perrette » de la fable « La laitière et le pot au lait ». C’est un personnage extrêmement naïf. Je dois donc concentrer tous mes efforts graphiques à faire ressentir un personnage de type légèrement «débile».

2) Récupérer de la documentation visuelle. Pour ne pas faire de redite, je vous dirige une fois de plus vers un de mes articles primordiaux sur ce blog et qui concerne la documentation. Cliquez ici pour retrouver l’article sur la documentation.

3) Pour commencer, je dessine plusieurs silhouettes très rapidement en les construisant avec les formes les plus simples possibles. On pourrait aisément décomposer ces formes avec des rectangles, ovales et triangles. Il s’agit de trouver une « attitude » générale qui incarne au mieux la personnalité de ma « Perrette ». À ce stade, je dessine mes forme au trait mais beaucoup d’illustrateur partent de formes « pleines » pour travailler sur des silhouettes noires. Cela dépend de votre personnalité : essayez les deux approches pour choisir l’option la plus concluante pour vous.

Design silhouette 1

Je laisse un peu de temps passer pour définir qu’elle est ma silhouette préférée, suite à quoi je marque un choix tranché : une première « direction » dans la création de mon personnage.

4) En partant de ma silhouette grossière, je continue mes recherches pour affiner la silhouette, mais également trouver mes vêtements en habillant la forme de base. C’est une étape dans laquelle je me suis plus documenté. De la même façon, on peut décomposer chaque forme simplement toujours dans une logique de « lisibilité ».

Design silhouette 2

Je trouve aussi à cette étape la forme de la tête de mon personnage.
Dans un style réaliste, une tête peut aussi avoir plusieurs formes différentes, ne soyez pas timide ou trop stricte sur les normes académiques pour créer des personnages intéressants !

Après un petit temps de réflexion, je fais un choix sur mes bases préférées.

5) Je dessine en volume mon personnage ce qui me permet de l’habiller en adaptant les drapés par rapport au corps de « Perrette » et d’avoir une meilleure compréhension de mon personnage, mais aussi de vérifier que la silhouette fonctionne réellement. À cette étape je dessine les volumes du personnage dans une couleur et les drapé dans une autre. C’est l’astuce qui me permet de savoir où j’en suis dans les « couches ». En traditionnel, je dessine souvent avec des feutres de différentes couleurs pour cette raison.

Volume laitière 1

Volume laitière 2

Une fois mes dessins réalisés, je gomme les volumes cachés par les vêtements et je repasse mon trait dans une couleur unie.

6) Je vais maintenant mettre en valeur les éléments de mon personnage en gardant une logique de lisibilité. Les valeurs correspondent à des gris plus ou moins foncés. Je conseille de ne pas s’éparpiller dans le choix des valeurs et de définir une palette restreinte de gris qui vous permettra d’être bien plus efficace.

Recherche valeur laitière

Je fais un choix parmi mes tests pour définir mon personnage final.

7) Je défini le visage de mon personnage en faisant plusieurs essais.

recherche visage laitière

8) Je créé maintenant le « model sheet » (Personnage de face, le profil et 3/4 face (souvent dos)) du personnage très rapidement ainsi que quelques expressions très rapides simplement pour faire vivre « Perrette » mais également pour mieux la comprendre sous différents angles de vue.

Model sheet laitière

9) Je passe le personnage en couleur en conservant mes valeurs de gris : mon personnage est défini.

Couleur laitière

10) Je dessine rapidement des poses en m’inspirant de la fable, je les dessine au plus vite pour sélectionner la pose qui fonctionnera au mieux avec un minimum d’effort de dessin. Je fais ma sélection en fonction de l’efficacité de la gestuelle, mais aussi de l’idée que je veux transmettre dans la fable. Ici, j’ai décidé de montrer « Perette » s’en allant vers le marcher enjouée tandis que son pot au lait tombe au sol sans qu’elle s’en rende encore compte.

Gestuelle laitière

11) Je reviens sur ma pose très rapidement dessinée pour y ajouter du volume et « construire » mon dessin.

dessin gestuelle laitière

12) J’encre et je colore mon dessin et j’ajoute une bulle avec un dessin d’enfant au feutre pour appuyer sur la personnalité naïve de la laitière.

Encrage laitère

Et voilà !

Vous avez vu les étapes de création d’un personnage dans un style assez simple et très accessible pour les dessinateurs débutants. Si vous tendez vers un autre style graphique, vous pouvez quand même appliquer les différentes étapes expliquées dans cet article pour aller plus loin dans la conception de personnages forts ! Faites vous votre idée, expérimentez et développer votre processus créatif. Seulement ne vous contentez plus de créer des personnages en mode « automatique » comme nous l’avons tous fait au début !

Je vous souhaite plein de belles créations !

N’hésitez pas à m’envoyer vos créations ! Ça me ferait vraiment plaisir, et je pourrais les réutiliser dans un futur article !

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêté d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

A bientôt sur dessineretecrire.com !

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  

1 commentaire sur “Introduction à la création d’un personnage pas à pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *