Les bases de l’encrage

L’encrage, c’est la technique qui permet de tracer votre dessin à l’encre de chine. Vous obtenez de ce fait un dessin en noir et blanc, sans variation de “gris”.

L’encrage est très utilisé par les auteurs de bandes dessinées, de mangas et de comics, mais aussi par certains illustrateurs.

Dans un premier temps, l’encrage était très utilisé pour des raisons techniques d’impression. Plusieurs styles d’encrages se sont développés et la technique persiste, car son esthétique continue à plaire et à s’intégrer aux nouvelles tendances.

Dans un travail de “hachurage” très fin qui permet de simuler des variations de gris optique, (les hachures plus ou moins espacées donnent l’impression que l’image est composée avec des variations de gris) comme dans le travail du célèbre illustrateur “Gustave Doré” mais c’est une exception parmi les techniques d’encrages.

les deux rats le renard et l'oeuf la fontaine gustave doré

“Les deux rats, le renard et l’œuf “Une Illustration de la fable de Jean de La Fontaine par Gustave Doré. Le travail d’hachurage à la plume donne l’impression d’une grande variété de gris.

En règle plus générale, l’utilisation de l’encrage est une technique qui nous éloigne de l’observation pure de la nature.

Dans la réalité, nous n’observons pas de “ligne de contour noir” et dans la grande majorité des cas, vous n’observerez pas de zone parfaitement noire par l’observation. L’encrage est né d’une contrainte technique et son développement s’est affiné avec et grâce aux artistes se succédant. Les encreurs ont petit à petit “codifié” l’encrage pour obtenir des images à la fois toujours lisibles et permettant de décrire des textures et des matières.

Les techniques et les codes d’encrage sont maintenant si bien intégrés dans l’inconscient collectif qu’il n’est pas rare que ces codes prennent le dessus sur l’observation pour les dessinateurs débutants. Avant toutes choses, si vous comptez obtenir un très bon niveau en dessin, il est absolument indispensable de commencer votre apprentissage par l’observation pure. C’est de cette pratique que vous pourrez ensuite comprendre par vous même comment les dessinateurs ont réussi à synthétiser leurs observations pour créer des codes immédiatement crédibles.

L’étape n°1 pour apprendre l’encrage de façon optimale est donc de commencer par apprendre à dessiner.

Une fois que vous vous sentez prêt (pourquoi pas tout de suite ?) je vous conseille de sélectionner un dessinateur dont vous appréciez particulièrement le style d’encrage et d’obtenir des copies de ses originaux en noir et blanc. Vous pouvez acheter des bandes dessinées en noir et blanc directement ou bien prendre votre documentation sur des sites de vente d’originaux en ligne. La galerie Maghen (cliquez ici) propose une grande sélection de planches originales photographiées. Je vous encourage également à vous rendre tant que possible sur des lieux d’expositions ou des auteurs de bandes dessinées exposent leurs planches, vous pouvez même obtenir des planches originales lors de ces manifestations (prévoyez un budget de 150 euros au minimum pour une planche originale).

exemple planche bd noir et blanc

“Jérôme k. Jérôme Bloche, L’intégrale volume 2” par Dodier, édition “Repérage DUPUIS”, “Torpedo, intégrale” par Abuli, Bernet et Toth édition “Vents d’Ouest”, “Volunter tome 2, édition spéciale” par Sevestre et Springer, édition “Delcourt” , “Les Pionniers de l’espérance tome 4” par Roger Lécureux et Raymond Poïvet, édition ”Futuroplois”

Voici un exemple de ma collection de bd. N’oubliez pas que votre bibliothèque est votre outil principal en tant qu’illustrateur/dessinateur/créatif.

Une bibliothèque bien utilisée est la clé de votre progression. Achetez avant tout “utile”, les livres d’un illustrateur ne sont pas uniquement fais pour être lus, mais pour vous accompagner pendant toute votre carrière.

L’étape de la documentation est absolument primordiale. Observer une planche originale est très important pour se rendre compte réellement de la finesse de l’encrage. D’instinct, nous nous disons que l’image est forcément réduite de moitié et donc que les originaux ne sont pas “si précis”. Observez des originaux de Maîtres… En fait, ils sont plus précis qu’on le pense. Les planches ne sont pas “si grandes” que ça et ce sont des humains qui les réalisent. C’est lorsque qu’on prend conscience de tout cela qu’on devient plus humble et qu’on peut commencer à vraiment travailler.

Lorsque vous avez choisi votre artiste de référence, renseignez-vous sur son matériel. Pour se faire, posez-lui la question directement si possible, ou bien épluchez ses interviews pour obtenir l’information.

Globalement, les dessinateurs de bd encrent soit avec des plumes (comme la fameuse “Sergent Major” mais ça devient de plus en plus rare), soit au pinceau (sélectionnez une bonne marque et des poils naturels de martre, le pinceau Winsor & Newton série 7 est une référence) soit au feutre à pointe tubulaire (Steadler en propose) soit au feutre japonais ( J’utilise les super feutres “Zic cartoonist – mangaka flexible” pour mes bd), soit et le plus souvent : un joyeux mélange de tous ça et sur du papier le plus souvent difficile à trouver Smile .

Pour votre papier, chaque artiste a sa référence et comme je l’expliquais plus haut, de nombreux papiers deviennent de plus en plus difficiles à trouver quand ils sont encore trouvables. Pour mes bd j’utilise maintenant du papier “deleter comic book paper” qui est utilisé par les mangakas. Le problème étant qu’il est très fin, je vous conseille de très peu appuyer sur vos crayonnés ou de tracer un crayonné propre à la table lumineuse avant d’encrer pour ne pas détruire votre travail avec la gomme.

Vous avez maintenant vos références visuelles et vous avez obtenu votre matériel (ou un matériel approchant, ne soyez pas psychorigide sur ces questions).

Vous pouvez commencer à encrer !

Pour commencer, faites simplement des copies, il faut le temps d’apprendre à contrôler ses outils pour obtenir le résultat le plus net possible et surtout, le plus proche de l’original. L’original doit devenir votre point de référence, vous devez obtenir la même qualité d’encrage que sur votre documentation, c’est possible, n’oubliez pas que c’est un humain qui a encrer votre dessin de référence : vous pouvez y arriver.

Démarrez à partir d’un crayonné très bien défini si c’est votre premier encrage.

Pour cet article, j’ai réalisé une illustration originale. Ce n’est pas une copie et j’encre avec un de mes styles.

crayonné la poule aux oeufs d'or timothée rouxel dessiner et ecrire

Voici le crayonné mis au propre à la table lumineuse (vous pouvez utiliser une fenêtre pour remplacer la table lumineuse) qui me sert de base de travail pour mon encrage.

Il y a un déclic qui se produit généralement chez les dessinateurs débutants qui sont invariablement trop impatients ! Pour vous rendre compte de la vitesse réelle d’une mise à l’encre, j’ai réalisé une vidéo, je reviens également sur des détails techniques liés à l’encrage en commentaire dans la vidéo :

Et voilà, avec le bon rythme de vitesse, en contrôlant votre souffle et en vous donnant un objectif qualitatif clair : vous parviendrez à coup sûr à progresser !

Pour continuer votre apprentissage, encrez maintenant vos dessins originaux et servez-vous de vos travaux de copies déjà réalisés comme références de qualité à obtenir.

Je vous encourage à garder votre documentation toujours disponible, elle pourra être très utile si vous voulez encrer une matière que vous n’avez pas encore étudiée par exemple (Comment traduire du métal ? De la fourrure ? Du bois etc.). Les auteurs de bd que je connais (et même des très connus) travaillent tous entourés des réalisations de leurs confrères et s’en servent dans leur documentation.

Encrage la poule aux oeufs d'or timothée rouxel dessiner et ecrire

Voici mon illustration encrée

Encrer un dessin ne vous interdit pas de le passer ensuite en couleur ! Voici la mise en couleur, à l’aquarelle, de mon illustration “La poule aux œufs d’or” issue de la fable de Jean de La Fontaine réalisée dans le cadre de mon défi d’illustration.

 LA POULE AU OEUFS D'OR timothée rouxel

Vous souhaitez en savoir plus sur l’encrage ? Posez vos questions en commentaires et dites-moi quel est votre encreur préféré ! Je pourrai réaliser des articles plus spécialisés en fonction de vos réponses !

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêté d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

A bientôt sur dessineretecrire.com !

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.