Comment travailler librement un fond avec le drawing gum ou les feuilles de masquage ?

Lorsque nous devons peindre des fonds avec un dégradé ou avec des détails, il est parfois difficile de réserver le blanc du papier ou un fond uni sur une zone précise sans “dépasser”.

Nous pouvons peindre nos fonds en évitant la zone à laisser vierge, mais cela prend du temps. Aboutir à un dégradé correct avec cette méthode n’est pas simple et surtout, vos coups de pinceau trahiront la volonté de faire le tour de la forme.

Dans ce court article, je vais vous donner deux astuces pour garder vos “réserves” intactes et peindre vos fonds l’esprit tranquille à l’aquarelle, à la gouache ou à acrylique.

1) Le drawing gum pour les techniques humides

Si vous faites de l’aquarelle, de la gouache ou de l’acrylique diluée, vous pouvez “réserver” des zones de votre papier blanches grâce au “drawing gum”.

Le Drawing Gum est littéralement de la gomme liquide. C’est un produit qui sent assez mauvais et qui peut très vite détériorer vos pinceaux, c’est la raison pour laquelle je vous invite à l’appliquer de préférence avec un pinceau à bas coût et en suivant scrupuleusement ma technique pour le maintenir en état le plus longtemps possible.

Avant d’utiliser le drawing gum, voyons l’aspect d’un dégradé réalisé à l’aquarelle sans son utilisation. Notez que ma forme est assez simple, la tâche aurait pu s’avérer nettement plus compliquée avec une forme plus complexe et par exemple une forme “trouée” pour obtenir un beau dégradé sur toutes les surfaces du fond.Test sans drawing gum

Les pigments se sont concentrés autour de la forme et donnent l’impression d’être surlignés dans une couleur plus foncée.

Maintenant, voyons comment appliquer le drawing gum. Mettez un peu de drawing gum dans le bouchon ou dans un petit récipient. Prenez un bocal rempli d’eau, du savon et votre pinceau bas de gamme.

Trempez votre pinceau dans l’eau et frottez-le un peu au savon, vous devez enduire les poils du pinceau d’une petite surcouche de savon : c’est l’astuce qui gardera vos poils de pinceau intacts.Matériel Drawing gum

Ensuite, trempez votre pinceau avec sa petite protection au savon dans le drawing gum et appliquez le liquide sur la zone à masquer de votre papier.

Attention : pour utiliser la technique du drawing gum, il est impératif d’avoir du bon papier Aquarelle. Pour ma part, j’ai réalisé mes tests sur du papier bas de gamme d’étude et vous verrez que le papier sera usé par la technique. Pour mes illustrations, je peins à l’aquarelle et à la gouache sur du papier “Arche” grains fins 300 gr et ce papier conserve ses propriétés sans détérioration après l’usage de drawing gum.Appliquer drawing gum

Lorsque vous avez appliqué le drawing gum, lavez directement votre pinceau puis frottez-le de nouveau au savon et rincer-le immédiatement.

Maintenant, attendez que le drawing gum sèche sur votre papier.

Lorsque le drawing gum est sec, vous pouvez travailler votre fond très librement avec des techniques humides, vous pouvez passer votre pinceau sur le drawing gum sans problèmes.Fond drawing gum

Attendez que votre peinture soit parfaitement sèche. Sur la zone réservée, la peinture se concentre en gouttelettes qui sèchent moins vite. Prenez le temps de les aspirer avec un petit sopalin pour travailler proprement.Gouttelettes drawing gum

Frottez un peu la surface du drawing gum avec une gomme dure, puis continuer toujours de frotter doucement pour éviter d’abîmer votre papier, avec votre doigt (bien propre).Enlever le drawing gum

Et voilà le travail ! Vous pouvez voir que les pigments se sont un peu moins concentrés sur les bords, la réserve est plus nette.

La technique est idéale si vous voulez, par exemple, réaliser des projections avec des brosses à dents dans vos fonds et créez toutes sortes d’effets originaux avec les techniques liquides, librement.DRAWING GUM 7

Si vous désirez travailler de façon très précise, il existe un modèle de gomme liquide sous forme de feutre, vous pouvez l’utiliser pour réserver des détails très fins.Feutre drawing gum

 

2) Les feuilles de masquage pour la peinture en pâte

Si vous voulez travailler vos fonds avec de la gouache en pâte ou de l’acrylique en pâte, vous pouvez utiliser la technique des feuilles de masquage, ce sont des plaques de scotch repositionnable qui vont vous permettre de réaliser des “pochoirs” pour garder des réserves aussi bien sur un fond blanc qu’un fond coloré.

L’idéal est de travailler avec du bon papier à grain fin et parfaitement lisse. Pour la démonstration, j’ai utilisé le même papier que pour l’exercice du drawing gum (par économie), vous obtiendrez des résultats beaucoup plus net que moi avec un bon papier.

D’abord, voyons un test sans utiliser de feuille de masquage : vous pouvez voir qu’avec la contrainte de la forme à réserver, mon dégradé est loin d’être parfait et on voit nettement mes coups de pinceau contourner la forme de flèche.Fond sans frisket

Maintenant, voyons comment appliquer une feuille de masquage.

Découpez une feuille de masquage dans votre rouleau en vous rapportant à la dimension de la forme à réserver.Découpe Frisket

Retirez le film de protection de votre feuille de masquage. Si c’est trop difficile, vous pouvez faire une petite incise au scalpel dans le film pour vous aider à dédoubler votre film autocollant.Dédoubler frisket

Appliquez la plaque de scotch repositionnable sur la surface à réserver et faites en sorte qu’elle soit le plus parfaitement collée possible.Coller frisket

Découpez votre forme dans le film autocollant en prenant votre temps et sans trop appuyer pour ne pas abîmer votre papier. Puis, retirez le surplus de scotch en ne conservant que la zone à réserver bien collée au support.

Retirer découpe frisket

Peignez votre fond avec de la peinture non diluée. (L’idéal est de peindre au rouleau pour que la peinture ne s’infiltre pas sous le film autocollant… Ce que je n’ai pas fait !)

Peindre fond sur Frisket

Une fois la peinture sèche, retirez le scotch : et voilà.

Fond net frisket

C’est une technique géniale puisque vous pouvez réutiliser vos caches, aussi bien en positif qu’en négatif. Avec un rouleau à peindre, vous pourrez obtenir des aplats parfaits (zone d’une couleur parfaitement unie).

FRISKET 9

 

En BONUS

Pour finir, voici comment j’ai utilisé la technique du drawing gum dans l’illustration à la gouache de la fable de Jean de La Fontaine “Le Loup et l’Agneau”. J’ai réalisé cette illustration dans le cadre de mon défi d’illustration (cliquez ici).

Drawing gum illustration

J’ai réservé mes sujets et mes premiers plans avec du drawing gum, ceci m’a particulièrement été utile pour peindre mes reflets et mes vaguelettes dans l’eau sans me soucier des hautes herbes en premier plan par exemple.LE LOUP ET L'AGNEAU Timothée ROUXEL gouache

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêté d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  

4 commentaires sur “Comment travailler librement un fond avec le drawing gum ou les feuilles de masquage ?

  1. “C’est un produit qui sent assez mauvais et qui peut très vite détériorer vos pinceaux,” Je trouve l odeur intéressante personnellement 🙂 sympa la version stylo je connaissais pas, et c’est ce que je trouvais le plus contraignant avec le drawing gum : soit ratisser large et avoir des zones protégées qui ne devraient pas l’être, soit le contraire….
    Bref cher Timothée, bonne continuation et merci pour cette article. Je vous tire mon chapeau.

  2. Grâce à vous, je sais comment je vais faire ppur cacher certaine zones de mes peintures.
    Merci bcp pour les conseils.

    Olinemg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *