Utilisez l’échelle des plans au service de la narration dans vos images

L’utilisation et la compréhension de “l’échelle des plans” est primordiale dans l’illustration, la photo, le cinéma et la bande dessinée.

L’échelle des plans est la distinction entre les choix de cadrages différents dans une image.
Personnellement, je décompose l’échelle des plans en trois catégories :

  • Les plans “décor”
  • Les plans “personnage”
  • Les plans “détails”

Les Plans “décor” :

Les plans “décor” se décomposent en deux types de plans : Le “plan général” et le “plan d’ensemble”.

Le plan général consiste à représenter le décor en tant que personnage à part entière. Le sujet principal est le décor entier ou un élément de décor imposant vu à longue distance.

Les personnages ne doivent pas être importants dans le cadre. C’est un type de plan idéal pour situer le champ d’action dans une histoire et établir une atmosphère en cohérence avec la personnalité du lieu en lui-même.

Le décor est le personnage principal dans un plan général.

Plan général paris

 

Voici un plan général de la ville de paris. Le sujet est la tour Eiffel. C’est un élément de décor imposant vu de loin. Elle symbolise la ville de Paris.
Démarrer une scène dans un film ou une bande dessinée par ce plan indique que la suite de l’aventure ou de la scène se déroulera à Paris.

Le plan d’ensemble est un cadrage permettant de situer plusieurs sujets dans un décor. Dans ce plan, un ou plusieurs personnages sont identifiables et il est facile de se représenter les distances entre chaque sujet ( un personnage qui se déplace de sa maison à sa voiture par exemple). C’est un plan idéal pour orienter le lecteur ou le spectateur dans la scène.

Plan d'ensemble londre

Voici un plan d’ensemble qui pourrait être utilisé dans un film d’action.
Imaginez l’ajout d’un sujet : des personnages sur la chaussée dans une course-poursuite. Deux autres sujets sont bien identifiables : le pont et le bateau. Ainsi, les personnages pourraient courir sur le pont pour sauter sur le bateau dans la suite de l’action.
Le spectateur ne serait pas désorienté, car ce plan lui a permis de situer l’action même si les cadrages suivants sont plus serrés sur les personnages.

Loic Jouannigot plan d'enssemble

Voici une illustration de Loic Jouannigot. L’utilisation d’un plan d’ensemble lui permet de décrire une foultitude d’actions simultanées entre les personnages.

Le plan peut être très utile en illustration documentaire également. Ainsi, on pourrait décrire précisément la fonction et les relations de chaque ouvrier d’un chantier de construction par l’utilisation d’un plan d’ensemble.

Les plans “personnage” :

Je décompose les plans “personnage” en 4 types de cadrages principaux : Le “plan moyen”, le “plan américain”, le “plan rapproché” et le “gros plan”.Echelle de plan personnage

Votre aide-mémoire pour les plans “personnage”. Ne comptez pas le “ Très gros plan” qui est un plan “détail”.

 Le plan Moyen est un cadrage d’un ou plusieurs personnages en pied. Il est idéal pour représenter les personnages en pleine action et les situer dans une amorce de décor. Vous pourriez utiliser ce plan pour représenter notre héro sautant du pont par exemple, mais aussi un footballeur shootant dans son ballon.

Plan Moyen

Credit : Selma Bears

Voici un beau plan moyen, le sujet est plein cadre en pied et en pleine action. Tout indique, par son placement et les personnages en arrière-plan, qu’il domine le jeu et qu’il distance ses adversaires.

Le plan américain est un cadrage d’un ou plusieurs personnages aux cuisses. Il permet de se rapprocher d’avantage des personnages et de leur expressivité. C’est un plan idéal pour décrire une scène de dialogue et mettre en valeur l’expression de plusieurs personnages en simultané. Ou bien pour décrire un ou plusieurs personnages au cœur de l’action.

Plan américain

Le plan américain permet à la fois de décrire l’action des boxeurs et à la fois de ressentir avec eux la violence du combat et leur concentration.

Le plan rapproché est un cadrage serré sur un ou plusieurs personnages. Il est idéal pour montrer une relation forte d’amour ou de haine par exemple entre deux personnages. C’est un cadrage qui sert à représenter les relations émotionnelles entre les personnages.

Plan rapproché

Un plan rapproché est une bonne option pour montrer l’arbitre questionnant le boxeur sur sa volonté à continuer le combat.
Mais il pourrait tout autant être utilisé pour représenter deux amoureux juste avant leur premier baiser.

Le gros plan est le cadrage idéal pour focaliser pleinement l’attention sur l’expression d’un personnage. Votre personnage est en colère, en train de rire, ou de pleurer : Le gros plan est la meilleure option pour représenter ses émotions.

Gros plan

Crédit : Yann Coeuru

L’attention est entièrement focalisée sur l’expression du personnage dans un gros plan.

Aide mémoire des plans personnages : plus un plan cadre large plus il montre l’action. Plus un plan cadre serré plus il montre l’émotion.

Les plans “détail”

Les plans détails servent à focaliser l’attention sur des détails et permettent d’aider le spectateur à comprendre une subtilité. Ce sont des plans explicatifs, mais leur utilisation peut également servir à faire monter le suspense dans un film ou une bande dessinée.

Je décompose les plans “détail” en deux types de cadrage : Le “Très gros plan” et le “plan objet”.

Le très gros plan est un plan extrêmement rapproché sur une partie du corps. Un détail cadré si serré est alors représenté comme un outil, nous ne voyons plus que l’utilité de l’organe en lui-même.
Ainsi, un très gros plan d’une oreille montre que le personnage a entendu un bruit. Le très gros plan d’un nez : il a senti quelque chose, un œil : il a vu quelque chose, etc.
Vous pouvez dans un film ou une BD jouer avec le spectateur ou le lecteur par l’utilisation de très gros plan. Ainsi, un œil en très gros plan à la suite d’une séquence montrant un cambriolage montre qu’il y a eu un témoin de la scène, mais il reste mystérieux pour le spectateur.

Très gros plan

Un très gros plan sur des dents qui servent à manger à coup sûr… Voyez comme un sourire peu devenir dérangeant en très gros plan.

Les plans “objet” servent à représenter un objet et permettent de donner des précisions. Par exemple, vous pouvez cadrer sur l’arme d’un crime pour l’identifier ou sur une bague mystérieuse. Mais vous pouvez également avoir des indications sur l’heure en cadrant sur une horloge, ou sur la météo en cadrant des nuages ou le soleil, un seau se remplissant avec la pluie. Les plans “objet” servent à donner une information précise.

plan objet

Un plan objet typique et qui donne l’heure en plus: c’est très pratique non ?

Exercez-vous à utiliser un maximum de types de cadrages !

Pour vous exercer à l’utilisation des différents types de cadrages, je vous encourage à penser à une scène comprenant plusieurs sujets.
Utilisez différents cadrages pour raconter une histoire sans jamais faire évoluer l’action des personnages dans le temps (les personnages sont figés d’une image à l’autre, vous avez arrêté le temps !).

De cette façon, vous concentrerez tous vos efforts de narration dans la bonne utilisation des différents cadrages ce qui vous permettra d’apprendre plus vite à utiliser l’échelle des plans dans vos story-boards, vos planches de BD, vos illustrations, etc.

Voici comment j’ai réalisé cet exercice pour cet article :

Plan 1 Plan général

Plan général

Plan 2 Plan d'enssemble

Plan d’ensemble

Plan 3 Plan de demi enssemblePlan de demi ensemble

Plan 4 Plan moyen

Plan moyen

Plan 5 Plan américain

Plan américain

Plan 6 rapproché

Plan rapproché

Plan 7 Gros plan

Gros plan

Plan 8 Très Gros planTrès gros plan

Plan 9 Plan objet

Plan objet

Et voici comment je peux réorganiser mes plans pour créer le story board d’une planche de BD :

story board bd

À votre tour ! Partagez vos réalisations dans les commentaires !

Les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour et leur secret
est de ne jamais s’être arrêté d’apprendre et de s’exercer !
Restez toujours actif et motivé !

A bientôt sur dessineretecrire.com !

 

Encouragez-moi sur les réseaux sociaux !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.